Un Géant de la Céramique

Le marché algérien s’est énormément développé au cours des dernières années, dans de presque tous les secteurs d’activité industrielle et commerciale.

Le bâtiment a été l’un des secteurs les plus actifs et, par conséquent, celui de la fabrication de produits céramiques, principalement des briques, a progressé d’année en année et le nombre d’usines a notamment augmenté. La production de produits céramiques s’est multiplié et il n’est pas exagéré de dire que le nombre de nouvelles installations a explosé : une quarantaine d’usines ont été mises en marche au cours des quatre dernières années. Si on ajoute à cela que ces nouvelles usines sont principalement conçues pour des productions qui oscillent entre 500 et 1000 tonnes par jour de produit fini, on obtient des chiffres astronomiques, qui ne suffisent cependant pas à répondre aux besoins des programmes de logement établis par le gouvernement algérien.

Talleres Felipe Verdés S.A. est sûrement l’entreprise leader de ce marché, en tant que fournisseur d’équipements pour la préparation et le moulage de l’argile installés et aussi en course de réalisations repartis sur l’ensemble tu territoire algérien.

Le projet le plus récent est également le plus important et le plus spectaculaire de tous. La Briqueterie  Amouri Toufik Laghouat (BATL) et la Briqueterie Moderne Amouri Laghouat (BMAL) sont deux usines jumelles construites simultanément, toutes deux situées à Laghouat et conçues chacune d’eux pour une capacité de production annuelle de 700 000 tonnes ou, en d’autres termes, 4 000 tonnes/jour, lorsqu’elles atteindront leur capacité nominale.

Avec une surface couverte totale de plus de 60.000 m², il s’agit sans nul doute du projet le plus ambitieux jamais développé sur le territoire algérien, et l’un des plus grands au monde. Pour ce projet, M. Amouri Toufik et ses frères ont choisi de confier la conception, la fabrication, l’installation et le montage des équipements de préparation et de moulage d’argile à l’entreprise Verdés. Les raisons principales de ce choix ont été: la fiabilité des équipements Verdés, déjà très réparties sur le marché algérien ; la présence continue de la marque dans ce pays, qui remonte aux années 1970 ; et un service après-vente local assuré grâce à la présence de Verdés Al-Djazair S.A.R.L., située à Bordj el Bahri et fondée en 2005 pour offrir une assistance technique et commerciale à ses clients dans un espace de 600 m² comportant un stock permanent de pièces de rechange dédouanées et disponibles sur stock et payables dans la monnaie locale.

Le nouveau projet en cours de construction à Laghouat est composé de deux usines identiques, chacune équipée d’une seule ligne de préparation de l’argile avec une capacité pouvant atteindre 200 t/h d’argile et d’additifs. Ces lignes comportent un brise-mottes concasseur modèle 118DT à trois arbres, un désagrégateur modèle 128C de 1200 mm de largeur, deux laminoirs OPTIMA-H haute pression de 1200 mm, qui réduiront la taille de la particule de façon progressive jusqu’à 2 mm, et un mélangeur 046S qui apportera l’humidité supplémentaire adéquate et incorporera le dégraissant.

La salle d’stockage intermédiaire mesure 100 m de long et permet de stocker entre 13 000 et 14 000 m³ d’argile, ce qui équivaut à environ 18 à 20 jours de production. Il est géré de façon entièrement automatique grâce à un système de convoyeurs à bande et à un excavateur hydraulique modèle DRAVH équipé de godets de 100 litres. Le mélange d’argile reposera dans cette salle pour garantir qu’il est bien homogène.

Le tableau électrique qui contrôle cette salle, connu aussi comme pourrissoir, comprend un API qui gère de façon autonome tous les paramètres d’alimentation, la position du chariot de du bras porte-godets pour la récupération de matériau argileux, ainsi que les variateurs de fréquence qui contrôlent la vitesse de la chaîne d’extraction et de déplacement du chariot. La capacité de cette installation est suffisante pour alimenter simultanément les deux lignes parallèles de moulage, chacune équipée d’un mélangeur modèle 046 C et d’un laminoir finisseur modèle OPTIMA-H de largueur 1 400 mm, qui garantissent une bonne préparation finale et l’alimentation ultérieure vers la zone d’extrusion et de moulage.

Il s’agit dans ce cas d’extrudeuses MAGNA-775, deux unités installées à  BATL et deux autres a BMAL, équipées d’hélices coniques fabriquées en alliage de chrome. Cette configuration conique permet d’augmenter la pression d’étirage, ce qui favorise le moulage avec un pourcentage d’humidité d’environ 20 %. Ceci permet de raccourcir le cycle de séchage et, ainsi, de réaliser d’importantes économies d’énergie.

La nouvelle gamme de groupes d’extrudeuses MAGNA comprend de nombreuses améliorations qui permettent d’augmenter le rendement général et l’accessibilité de cette nouvelle famille de machines, par rapport au modèle précédent COMBI. La nouvelle forme des pales de malaxage réglables favorise une meilleure pénétration dans le mélange d’argile, ce qui réduit l’usure et, par conséquent, allonge la durée de vie des machines. Le volume de la chambre à vide est plus important, ce qui permet d’y accéder plus facilement et de faciliter les tâches de maintenance. Le cors des hélices est articulé directement sur le socle de la machine, de sorte que les hélices sont exposées sur presque toute leur longueur, ce qui facilite le nettoyage et le remplacement.

Il est prévu que les nouvelles lignes de la Briqueterie Amouri Toufik Laghouat (BATL) et de la Briqueterie Moderne Amouri Laghouat (BMAL) soient mises en service de façon progressive pendant le deuxième semestre de 2017, et ces usines devraient devenir leader de l’industrie céramique technique en Algérie.

Il ne s’agit pas de la seule installation fournie par Verdés mise en service au cours de cette année 2017.

Au tout début de l’année, l’usine SARL TIZI BRIQUE ZEMIRLI à Tizzi Ouzou a été mise en service, avec une capacité de 120.000 tonnes par an. Il s’agit d’une installation classique de préparation par voie semi-humide entièrement fournie par Verdés, avec un désagrégateur qui utilise une extrudeuse de type MONOBLOC modèle 069RB.

Quant à la Briqueterie MOULIN OULED MAALAH, proche de Mostaganem, elle sera mise en service au cours des prochaines semaines. La nouveauté de cette usine est le stockage extérieur de matériau pré-broyé. Cette méthode de stockage à ciel ouvert produit un effet de météorisation de la matière première. Cela signifie que lorsqu’elle est exposée aux conditions atmosphériques, son comportement s’améliore pendant le processus de préparation, puis de moulage.

Cette nouvelle installation, qui a une capacité de 270 000 tonnes et est également basée sur une préparation semi-humide, dispose d’un désagrégateur modèle 127C, d’un laminoir OPTIMA 1000-B et d’un mélangeur 046C, qui préparent le mélange avant de l’amener dans une salle d’stockage de 62 m de longueur pour le pourrissage et homogénéisation. Cette salle est également gérée par un excavateur hydraulique modèle DRAVH. La zone de moulage comprend un deuxième mélangeur du même modèle, un laminoir finisseur OPTIMA 1200-B et une extrudeuse MAGNA 675 équipée d’hélices coniques en alliage de chrome.

Une autre unité avec une capacité annuelle de 280 000 tonnes sera mise en service cette année, la Briqueterie TAMAZOURA. Il s’agit d’une ligne de production qui est également située dans la zone de Mostaganem et qui ressemble beaucoup à celle que nous avons mentionnée précédemment en matière d’équipements et de conditions de travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *