Verdés: Innovation et améliorations

Nous avons souligné à de nombreuses reprises l’amplitude de l’offre que Talleres Felipe Verdés S.A. propose à ses clients, ainsi que sa capacité d’adaptation à tout type et toute condition d’argile, que ce soit grâce à des processus de broyage par voie sèche, avec les broyeurs à marteaux ou pendulaires, ou par voie humide, grâce à des processus plus communs ou universels comme les broyeurs à meules ou désagrégateurs.

Dans cet article, nous présentons notre politique d’innovation et d’amélioration, tant au niveau de la conception que des prestations des équipements conçus et fabriqués par Verdés.

Notre secteur est connu pour son conservatisme ; lorsqu’un fabricant conçoit et construit des équipements, il est habituel que ces derniers ne connaissent aucun changement pendant des décennies, excepté de petites améliorations sans réelle importance.

Verdés a décidé de se différencier de la concurrence et a ainsi entrepris un vaste projet dont l’objectif principal est de revoir la conception de toute sa gamme d’équipements, famille par famille, en tenant compte, pour chaque cas, des améliorations qui auront été ajoutées année après année, mais également dans le but plus ambitieux de redéfinir la conception même de la machine, dont son processus de fabrication.

Ainsi, Verdés a effectué une refonte complète de sa gamme de broyeurs à marteaux, étireuses MAGNA, laminoirs OPTIMA et broyeurs pendulaires, et est aussi en train de revoir la conception de ses distributeurs-râpeurs circulaires. De plus, la société a mis sur le marché deux nouveaux équipements de laboratoire, le désagrégateur modèle 120 et le broyeur à marteaux modèle 030, qui viennent compléter son offre actuelle.

Le broyeur à marteaux fait sans aucun doute partie des machines ayant subi les transformations les plus radicales. Ce type de machine présentait habituellement une difficulté : sa maintenance. En raison de cette complication bien connue, cet équipement a toujours été dévalué, malgré son efficacité et sa capacité de mouture incontestables. Verdés s’est donc concentré spécifiquement sur la facilitation des tâches de maintenance, et, pour ce faire, a repensé la conception du broyeur de façon à ce que :

  • Toutes les parties et les pièces soient accessibles sans difficulté pour l’opérateur
  • Les tâches de maintenance ne requièrent pas de moyens mécaniques auxiliaires ou d’élévation
  • L’inspection visuelle de l’intérieur du broyeur puisse se faire à tout moment sans difficulté et sans perte au niveau de la production

Molino de Martillos Verdés

Dans le but de réduire le coût par tonne traitée, nous travaillons également à l’amélioration quotidienne du comportement et de la durée de vie des pièces d’usure, que ce soit par le remaniement de la conception de leur géométrie, en incorporant de nouveaux matériaux plus résistants ou simplement en réduisant les coûts.

De plus, la nouvelle conception du broyeur réduit l’usure irrégulière et en fait surtout une machine plus flexible. L’alimentation forcée, le contrôle du flux, les résistances électriques et la disponibilité de différents types et tailles de cribles ou barreaux sont autant de choses qui permettent d’admettre un pourcentage d’humidité plus élevé qui, dans certains cas, peut atteindre 12 à 14 % en fonction du type d’argile.

Extrusora Verdés

Ce processus de révision totale a ensuite été appliqué à la famille de machines COMBI, qui est devenue, fin 2013, la nouvelle gamme de groupes d’étirage sous vide MAGNA. Dans ce cas précis, le changement n’a pas concerné la conception générale de la machine. Elle est toujours composée de deux corps de malaxage et d’extrusion avec réducteurs indépendants.

Verdés est resté fidèle au réducteur classique à arbres parallèles, avec engrenage hélicoïdal cémenté et rectifié, qui ont tout de même été redéfinis pour améliorer leurs prestations, leur durabilité et, évidemment, pour faciliter leur entretien.

La cuve de malaxage, qui est désormais modulable, ainsi que la nouvelle forme de ses pales à sens réglable, sont conçues de façon à minimiser la consommation et l’usure des composants en améliorant l’efficacité du malaxage grâce à l’effet « pale contre pale » caractéristique de tous les mélangeurs de Verdés.

La géométrie extérieure de la machine a été modifiée. L’augmentation de la taille de la chambre à vide de la MAGNA est évidente, tout comme la meilleure accessibilité qu’elle offre pour l’accès, l’inspection et la maintenance.

Le cylindre des hélices est maintenant hermétique, grâce aux protecteurs qui sont accrochés à l’aide d’un nouveau système de fixation sans vis traversantes, qui élimine tout risque de fuites de vide. L’articulation et l’ouverture du cylindre des hélices s’effectuent grâce aux charnières montées sur le corps même de la machine. De cette façon, l’accès aux hélices et aux protecteurs à l’arrière est facilité, ce qui simplifie grandement les tâches d’entretien et de nettoyage.

Verdés continue de proposer des hélices en configuration cylindrique, conique et extra-conique selon les besoins et le type d’argile. Bien que le modèle standard reste fidèle à l’alliage de chrome, Verdés dispose d’une vaste gamme avec d’autres types de finitions et revêtements, notamment le chromage en surface, revêtement en carbure de chrome, carbure de tungstène, ou un mélange des deux. Ceci permet d’adapter les conditions de travail aux exigences de chaque argile et de chaque format, ainsi qu’aux préférences de chaque utilisateur n’importe où dans le monde.

En résumé, la conception globale des groupes d’étirage sous vide MAGNA est basée sur celle des groupes COMBI, testée et éprouvée, à laquelle ont été ajoutées des améliorations substantielles destinées à :

  • Réduire la consommation d’énergie.
  • Offrir une meilleure durabilité des pièces d’usure.
  • Augmenter l’accessibilité pour les tâches d’inspection et d’entretien.
  • Augmenter la versatilité face à différentes conditions de pression et d’humidité.
  • Augmenter la flexibilité pour produire tout type de format céramique sur une même ligne.

Ces améliorations ont été largement reconnues par le marché et, aujourd’hui, sans tenir compte des autres modèles COMBI et MONOBLOC, un total de 18 unités ont été vendues, principalement dans les pays de la Communauté des États indépendants, en Afrique du Nord, au Moyen-Orient et en Asie du Sud-Est.

Les groupes d’étirage sous vide MONOBLOC quant à eux n’ont pas perdu de leur succès. Concrètement, ils constituent toujours une part importante de l’offre de Verdés et une référence pour beaucoup d’installations mono-produit où prévaut le principe de simplicité.

Étant donné que cette machine agit à partir d’un caisson réducteur unique, elle possède un nombre réduit de parties mobiles, entraînant un coût d’exploitation et une consommation d’énergie moindres, un entretien très facile et une grande fiabilité. Dans peu de temps, elle connaîtra certaines améliorations déjà testées dans la série MAGMA.

L’année 2014 a vu la naissance de toute une nouvelle gamme de laminoirs, les OPTIMA, destinés à remplacer peu à peu les laminoirs classiques des séries 080 ainsi que les laminoirs articulés des séries 090.

Les nouveaux laminoirs OPTIMA sont construits en différentes tailles, de 600 à 1400 mm de largeur de travail, toujours avec des cylindres de Ø 1000 mm et en trois versions, « B », « H » et « R ». Dans tous les cas, la pression de travail est hydraulique.

Ces machines sont résolument plus résistantes que leurs versions antérieures. Le socle est construit en tôle laminée à chaud et présente, dans son ensemble, une conception plus compacte. La séparation entre les cylindres dans les modèles « B » est mécanique, tandis que pour les modèles « H » et « R », un système automatique agit simultanément sur les moyeux porte-roulements grâce à des pistons hydrauliques à double effet. Le réglage du système s’effectue par écran tactile et offre une précision de réglage de 0,01 mm.

La facilité d’entretien a également été prise en compte. Par exemple, le procédé pour changer les cylindres a été amélioré de façon à ce qu’il ne soit pas nécessaire de démonter l’ensemble de l’arbre, et ainsi éviter les dommages éventuels aux roulements.

Les modèles « B » et « H » sont adaptés pour assurer une séparation entre les cylindres de 0,8 mm avec une pression de travail de 50 kg/mm, tandis que la version « R », dont la pression d’application est de 60 kg/mm, est conçue spécifiquement pour travailler à 0,6 mm en régime constant.

La conception des rectifieuses a également été modifiée. Elles sont construites sur un socle en acier électrosoudé. L’outil se déplace sur des rails en acier trempé et possède son propre variateur de fréquence pour le contrôle de la vitesse de déplacement ainsi qu’un système d’embrayage et de déplacement rapide.

L’année 2015 a été celle du broyeur pendulaire. Initialement conçu au début des années 70, c’est le type d’équipement et d’installation qui offre les meilleures possibilités d’application à d’autres secteurs et produits que le secteur de la céramique.

Comme pour d’autres équipements de la gamme Verdés, le principe de fonctionnement n’a pas changé et est basé sur la rotation des arbres pendulaires contre un anneau de broyage. L’inertie de rotation crée la pression nécessaire pour réduire progressivement la taille des particules jusqu’à ce qu’elles soient emportées par le système pneumatique d’aspiration vers un séparateur ou classificateur qui rejette les particules épaisses et les ramène à la chambre de broyage.

Le moment était aussi venu de faire le bilan des multiples changements et améliorations qu’ont connus les broyeurs pendulaires Verdés au fil des années. Il s’agissait en réalité de revoir la conception de tout un système, puisque le broyeur pendulaire n’est qu’une partie d’un ensemble d’éléments, tous d’importance égale, comme le classificateur, le filtre, les équipements de contrôle, le circuit de ventilation, etc. Il fallait également le rendre versatile et adéquat pour la mouture fine de divers produits (minéraux non ferreux). Dans le domaine de la céramique, ils sont particulièrement adaptés pour la mouture d’argile destinée à la production de produits de grande valeur ajoutée, notamment les tuiles, les briques apparentes, les façades ventilées, car ils garantissent une finition en surface de haute qualité et sans impuretés, au point que certains pays les utilisent pour la production de carreaux de céramique.

Les nouveaux broyeurs pendulaires :

  • Acceptent les tailles d’entrée jusqu’à 50 mm.
  • Permettent d’obtenir des particules de taille inférieure à 20 µm.
  • Admettent l’argile d’une dureté jusqu’à 6 Mohs.
  • Permettent le séchage simultané.
  • Améliorent l’accessibilité à la chambre de mouture et à toutes les parties mobiles.

Les nouveaux broyeurs pendulaires Verdés sont complétés d’une gamme de classificateurs ALPHA à rotor vertical, qui permettent une précision de coupe maximum et réduisent la consommation spécifique.

 

L’année 2016 est celle des distributeurs-râpeurs circulaires. Ces équipements sont très renommés sur les marchés, surtout ceux d’Europe du Nord et d’Europe centrale. Également connus sous le nom de « mélangeurs verticaux », ils sont particulièrement adaptés pour les installations qui nécessitent de traiter à nouveau de grandes quantités de rejets provenants de la zone de moulage, et plus spécifiquement lorsque l’extrusion se réalise à moyenne ou basse pression. La conception de cette nouvelle gamme de mélangeurs verticaux Verdés est modifiée avec l’objectif d’atteindre une homogénéisation et un mélange d’argiles parfaits, avec une nouvelle forme du rotor et des pales. Verdés travaille à une nouvelle conception compacte et multifonction afin de fournir des prestations de haute qualité ainsi qu’une basse consommation d’énergie. Nous pouvons déjà annoncer que cette conception incorporera une grande cuve de malaxage et une nouvelle disposition des grilles dans sa périphérie, afin de faciliter l’accès pour les tâches de maintenance, bien que ses caractéristiques finales et ses avantages seront définis dans les mois à venir.

Verdés est conscient des défis qu’affrontent ses clients et s’engage à ce que chacun des équipements qui composent sa gamme réponde aux besoins, toujours plus grands, de fiabilité, de basse consommation d’énergie et de maintenance accessible et économique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *